Oralité alimentaire : quand déjeuner à l’extérieur de chez soi devient un complexe

oralité alimentaire déjeuner extérieur

Que ce soit parce que l’on a un régime particulier que l’on suit, que l’on n’aime pas manger en public, que l’on souffre d’une phobie alimentaire ou d’un trouble de l’oralité : déjeuner à l’extérieur de chez soi peut devenir un vrai parcours d’obstacles.

Un impact sur la vie en société

Quand on est dans l’une de ces situations, les déjeuners entre collègues, les repas de famille ou les invitations peuvent vite être difficiles à vivre. On regarde et on demande le menu avant de prendre une décision, on prétexte un empêchement pour ne pas se mettre dans une situation délicate… Souvent l’évitement est le choix le plus simple. Mais si l’on souhaite pouvoir avancer, cela implique bien souvent de faire deux efforts :

Assumer sa différence

Il n’est pas toujours facile d’expliquer les raisons qui nous poussent à refuser des invitations dès lors que cela concerne la nourriture. Et quand on ose demander une adaptation du menu, cela peut être vécu comme une honte. Alors bien souvent on ne dit rien, pour éviter les jugements et les critiques. Pourtant, c’est bien en assumant notre différence et en affirmant nos convictions que les gens que l’on côtoie pourront nous comprendre et s’adapter. D’ailleurs, plus cette différence sera connue, plus il sera facile de trouver des solutions.

S’adapter aux autres

Avec le temps et lorsque l’on arrive à bien se connaître, on arrive plus facilement à trouver des solutions et des alternatives. Mais il ne faut pas oublier que c’est aussi en prenant le temps de s’adapter aux autres, qu’ils pourront s’adapter à nous en retour. Patience, bienveillance et communication sont les maîtres mots. Et puis en général, chaque bon hôte ou restaurateur s’adapte volontiers aux goûts et aux allergies d’un invité, par politesse ou par professionnalisme. On peut faire de même également.

Un impact sur le choix de ses voyages

L’oralité alimentaire peut aussi se répercuter sur le choix d’une destination de voyage. Qui n’a jamais hésité à partir dans un pays car la gastronomie est éloignée de celle que nous connaissons ? Mais pour éviter de se priver, voici quelques conseils qui pourront vous aider :

– La première chose que l’on peut faire, c’est chercher des adresses en amont et les lister. Pour cela, vous pouvez consulter un blog de voyages, jeter un coup d’oeil sur Tripadvisor… Vous ne serez pas démunis une fois sur place, surtout si les menus sont écrits dans une autre langue.
– On peut aussi prévoir une boîte de gâteaux ou des snacks dans sa valise (au cas où). On peut d’ailleurs faire de même pour un enfant qui part en voyage scolaire. Cela le rassurera.

Quelles sont vos astuces pour déjeuner à l’extérieur sereinement ?

5 / 5. 1

Comment (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.